Dictionnaires de l’hébreu biblique au Moyen Âge et à la Renaissance, introduction au projet RACINES

De quels manuels disposait-on pour étudier la Bible hébraïque au Moyen Âge ? Existaient-ils des dictionnaires pouvant aider les débutants à comprendre le texte sacré alors que l’hébreu n’était plus parlé depuis près de mille ans ?

Plusieurs de ces ouvrages nous sont parvenus mais il en est un qui connut un grand succès, le Sefer ha-shorashim de David Qimḥi (Narbonne, 1210). Copié maintes fois durant le Moyen Âge, il a été traduit et adapté en latin à l’aube du XVIe siècle par des hébraïsants chrétiens, devenant ainsi un outil essentiel du dialogue entre les cultures juive et chrétienne, jusqu’à la période contemporaine. Le texte hébreu n’a jamais fait l’objet d’une édition critique et la traduction latine humaniste a sombré dans l’oubli.

Continuer la lecture de « Dictionnaires de l’hébreu biblique au Moyen Âge et à la Renaissance, introduction au projet RACINES »